Jamal Lansari pour un long voyage

 

Jamal Lansari est né le 26 aout 1958, à Azrou, Région de Meknès Tafilalt du Royaume du Maroc. Francophone, il a reçu un enseignement bilingue Français et Arabe dès sa petite enfance.  Il a fréquenté régulièrement le Cinéma Rif de son père pendant ses études primaires-Il s’agit d’une histoire similaire à celle du film « Cinéma Paradiso »- celle-ci l’a marqué dans ces pratiques artistiques, telle que la décoration, les arts plastiques l’organisation associative. L’un des Fondateurs et animateurs de l’association jeunesse populaire section d’Azrou en 1975, Jamal Lansari rencontre l’artiste peinture Berbère Ouzzine Aherdan qui l’a encouragé à la pratiques artistique et à la peinture. En 1979 au lycée Tarik Ben Ziad d’Azrou.  Il obtient son baccalauréat en littérature bilingue pratiquant la peinture dans un atelier de fortune par cela il a présenté sa première exposition à la Maison des Jeunes de la ville d’Azrou « les galops de l’amour et de la liberté ». En 1980, il poursuit les études universitaires de la philosophie à Fès, s’intéressant en particulier à l’histoire de l’esthétique. Après sa licence, en 1983 son frère ainé lui offre la possibilité d’étudier les arts en France.  Admis à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Tours. Cinq années plus tard, il obtient son Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) en juin 1987 avec félicitations des Jurés. Il profite d’un échange européen pour effectuer un long séjour d’étude à l’école des beaux de arts de Fareham en Angleterre afin de s’imprégner surtout de de l’œuvre de Turner.  Il devient ami avec son professeur Vivien Isnard l’un des fondateur du groupe 70 et du mouvement support surface, qui l’a sensibilisé au symbolisme et aux archétypes. Aussi, Il a connu Antonio Tapies en travaillant dans son atelier. Comme il a exposé avec l’artiste international Ben Vauthier et préforma publiquement avec lui au centre d’art contemporain de Tours. Cette rencontre a inspiré Lansari pour la création du phénomène « Acrobarts », c’est un ensemble de performances sur scène en improvisant la réalisation de 9 œuvres plastiques par des une pratique très gestuelles et acrobatique (avec le fouet et le sabre, par le feu, sur le trapèze dans une boite d’illusionniste, en monocycle par la danse de transe et par la momification en concluant par une dégustation d’une œuvre ne forme de sable par le publique). Avec la collaboration des comédiens, des acrobates de différentes origines, par de la Cie OFF  et des comédiens de la Cie Râ. Jamal Lansari est sélectionné national « Créateurs à suivre 90 » par la revue Eighty Magazine dont le jury est Présidé par le critique d’art Jean-Luc Chalumeau. Cette distinction a permis à l’artiste de bénéficier d’une tournée nationale dans une dizaine de villes de France Exposition. Le Blanc, Lorient, Saintes, Paris, Caen, Nîmes, Metz. 1990 . A suivre : jeunes créateurs à suivre : [expositions, Le Blanc, Lorient, Saintes, Paris, Caen, Nîmes, Metz, 1990] / [Catherine Flohic]. Lansari a eu le privilège de rencontrer le trompettiste Miles Davis. Lors de sa tournée européenne. Enthousiasmé par son œuvre d’inspiration africaine.  Males Divis acquiert un nombre considérables d’œuvres de Lansari et l’invite aux Etats-Unis. En 1993, Jamal Lansari s’est affirmé sur la scène artistique internationale en réalisent la gigantesque exposition « le voyageur assis sur sa chaise» par 3.000 mètres carré d’œuvres d’arts représentant les pays du monde. Cette création patronnée par le Ministère de la culture de la République Française, le musée de la Poste et soutenue pas une cinquantaine d’entreprises et institutions culturelles. Inspiré par le patrimoine du monde et les cultures primitives en tant Magicien de la terre. Il a instauré le procédé plastique du « recouvrement comme principe pour la régénération des formes et la création des symboles. Une expression divinatoire de la désertification. Un succès souligné par la presse internationale, la Pravda Russe, le Monde, Beaux Art magazine, des revues espagnoles et portugaises, Le Matin du Maroc, Art thème France sous le commissariat de l’historienne d’art Francine Méoule.  Les articles de presse figurent dans le site officiel http:// www.jamal.lansari.frEngagé pour une nouvelles aventures il exposé dans les quatre coins du monde tel que, l’Université de Missoula dans le Montana en collaboration avec la chorégraphe Penny Hutchinson. A l’Université de Pérouse ou il a obtenu le 1er prix des artistes de la méditerranée. L’Université d’Architecture de Bangkok, à Séoul à Nanyang Academy fo fine Arts Singapour dans le cadre de French festival invité par l’historienne d’art Francine Méoule, Musée L’Oudaya au Maroc résidence patronnée par la Fondation Hassan II, par Monsieur Ahmed Alourdi Ministre de l’immigration et de la coopération avec l’étranger.14 juillet 2008, Jamal Lansari est nommé sous les drapeaux de la République Française en tant que Directeur des Affaires Culturelles de la ville de joué- lès-Tours et directeur de l’espace Malraux scène de Touraine par le Maire Philippe Le Breton  cette nomination est un signe fort de l’intégration dans le rend de la sphère des acteurs culturelles de France. Ce poste lui a permis de développer des actions artistiques en créant des festivals des galeries d’arts et en œuvrant pour une programmation artistique internationale. Grace au développement culturel qu’il a pu mettre en place sur la scène artistique et pour les services rendus à la république, il reçoit la distinction de Chevalier de l’Ordre National du Mérite de la République Française à l’hôtel du grand commandement de la ville de Tours officiée par le Maire Philipe le Breton et par madame la Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, madame Marisole Touraine.  Réussite et un symbole exemplaire de l’intégration dans le domaine de l’administration et de la culture. En fin 2014, il quitta cette fonction afin de se consacra entièrement à ces recherches en Arts Plastique. Souvent Jamal Lansari surprend le public par ces créations thématiques et multiculturelles. Nous pouvons citer quelques réalisations phares : les sourcières au Musée Gouin et au château de Tours - le Paradis sur terre « Espace Malraux/ scène de la région centre, Acrobarts au Centre de la jeune création contemporaine/ MJC »  - Art et Nature - Le voyageur assis sur sa chaise aux Usines Baxter. En 2014/2015, l’artiste est inspiré par le besoin d’urgence de mettre en scène et faire parler les oiseaux et des colombes : « oiseaux de paix » en réponse aux attentant de Charlie et du 13 novembre à Paris. C’est pourquoi il a intitulé cette création 2015 « les oiseaux de la liberté pour la vie ». Ces œuvres se présentent comme des mises en scène de la fragilité animalière, exprimant des états d’âmes divers et variés. Elles sont là, symboles de l’espoir, Elles marquent ses voyages et ses aventures intérieurs par la mélancolie, la solitude, la force, le pouvoir, l’amour, le risque, la mort et la vie … « On ne peint pas le visible, on le rend lisible ». Ces œuvres sont aussi des miroirs qui reflètent la sensibilité de l’artiste attente par la barbarie sur terre. Il a cédé à cet instinct de conservation qui imprègne toute son œuvre, Poussé par l’esprit de magie qui l’anime, il révèle dans une œuvre gris et noire (grimoire) la nécessité d’aller de l’avant pour atteindre l’espoir, c’est l’échappatoire qu’il traduit par les colombes et les anges » par Patrick le Bars. Sous le patronage du Ministère de la Culture du Royaume du Maroc, cette création est présentée à la Galerie Bâb Elkebir, Musée l’Oudaya Rabat. La presse a bien souligné que le plasticien Jamal Lansari est de retour pour honorer son pays d’origine après plus de 30 années d’absence. Cette exposition est proposée en tournée en national et international : à l’Institut Français de Fukuoka Japon et dans le cadre du 70éme anniversaire d’Hiroshima, à la Galerie Lyeux-Communs à Tours date qui considère avec les attentats du 13 novembre. L’artiste lord du vernissage en a fait un hommage et une minute du silence pour les familles des victimes de la barbarie et de l’obscurantisme. A cette occasion, il invita ces amis artistes à réagir par « les arts pour la vie » donnant rendez-vous à une exposition collective « Une œuvre pour la vie » le 13 novembre 2016   mémoires aux victimes qui s’organise par l’Association Ponts dezarts dont il est le fondateur. Le voici invité en création en résidence par la fondation MAC-1 au Symposium International d’art Contemporain à Asilah/Marco, pour concevoir une nouvelle création «  les Anges nous sont tombés sur la tête » en mai/juin 2016. Actuellement Jamal Lansari oriente ses recherches artistiques traitant des réflexions sur la fragilité, la protection et les mystères de la nature, une urgence intitulée " Rose la vie ". Le plasticien accorde toujours à ces recherches une place importante au symbolisme, aux archétypes et au sacré des formes et de la matière. Un magicien d’une manière à faire parler les objets autrement et dans élan de l’élévation. Il empreinte souvent la citation de Roland Bachelard « … la matière risque à déterminé le destin humain … » la vérité de cette citation se trouve dans l’œuvre Lansari en tant qu’artiste matiériste à que la couleur n’existe que sa matière.     

 

                                                                                             

 

 

 

 

Chevalier de l'Ordre National du Mérite  de la République Française

 

Jamal Lansari

 

 

 

*Maitrise en philosophie université de Dhaare Elmehrase de la ville de Fès Marco (1979-82)

 

*Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique. Ecole Nationale des Beaux Art de la ville de Tours  1987

 

Responsable artistique maison des Jeunes et la Culture Joué les Tours 1988

 

*Licence  en Arts Plastiques : Université de la Sorbonne, st Charles  Paris 1 -  1999

 

Directeur  de l’évènementielle ville de Joué-lès-Tours 1996

 

Directeur des  Affaires Culturelles et de  Espace Malraux  Joué les Tours 2008

 

Directeur artistiques et Commissaires des expositions de l'association   "Ponts dezarts" Artannes/Indre 2015

 

en bref

 

1987

- Les variations Centre Régional de Documentation Pédagogique, Orléans

- Les Sourciers, Beaulieu des Arts, Nantes

- Les panoramiques INEX, Biennale des jeunes artistes - La Pléiade, La Riche

- Collage, Horizon-Jeunesse, Grand Palais, Paris

- Miniatures, Musée de la Poste, Amboise

- Performance, Peinture élastique et danse, en collaboration avec le chorégraphe Glanin Loringett, Maison de la Culture, Joué lès Tours

- Concert Fluxus, en collaboration avec Ben Vautier, Centre de Création Contemporaine, Tours

- Installation in situ eau, Créacité,

- Musée du Gemmail, Tours

1990

- Acrobart Peintures et performances en scène/Espace Jeune Création Contemporaine, Joué lès Tours

- Peinture et Photographie, Universeine, Issy-les-Moulineaux

1991

- Artistes à suivre", Sélection Nationale des Eighty Magazine, FRAC/DRAC, Région Centre— Ecole des Beaux-Arts de Paris, Centre Culturel Metz, Saintes, Lorient et Centre d'Art Le Blanc

- Le Paradis sur Terre, Espace Malraux, Joué lès Tours 

1992

- Nature et catastrophe, Création en résidence : Centre de Recherche Scientifique, Université de Pérouse (Italie), 1er prix des artistes de la Méditerranée

1993

- Le voyageur assis sur sa chaise, création à partir d'une correspondance avec les pays du monde sous le patronage du Ministère de la Culture-Usines Baxter, Joué lès Tours

1994

- Art et patrimoine, Création en résidence sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Fondation Hassan II, Galerie Elwodaya, Rabat (Maroc)

1995

- Galerie Vignon, Tours

- Centre d'art d'Albissola (Italie) -

- Galerie Miromesnil Art, Paris -

- Galerie d'art contemporain, Quiberon

1996

- French Festival, Création en résidence, Academy of Fine Arts, Nanyang (Singapour)

1997

- Cible et Bois flotté, Création en résidence, Université de Missoula, Montana (Etats-Unis)

1998

- Le réel et le signe, Techno forum, La Rochelle

1999

- Les terrasses de la méditation, 99 œuvres sur le thème de l'espace, Parc des Expositions, Tours

2001/02

- Memories of residency, Création en résidence, Galery of faculty of architecture Silpakron University, Bankok (Thaïlande)

- Création de l'atelier de l’artiste, Artannes sur Indre

2003

- Résidence à Séoul (Corée du sud)

- J'envie l'art pour 20 plasticiens, Gens Ville Art présente, Centre National des Techniques du Spectacle, Avignon

2005

- Les contres façon pour trésor de rien du tout, Création, Galerie Culture Graphique, Monts.

2007

- Les Maisons d’Esprits, péristyle de l’hôtel de ville, Tours

2008 /2013

- Créations inspirés de la vie et la nature :  - Erika mon amour - Dieu de la chlorophylle

 - Le marchand de sable - Chamanes - insecticide mon amour.

2014

- Création graphique les oiseaux de la liberté, les anges et les colombes pour la vie.

2015

-  Juin/juillet : Exposition galerie Beb Elkébir Ville de Rabat patronnée par la ministère de la culture du royaume du Maroc

- Septembre/décembre :  Résidences et exposition Japon, institut française de la ville de Fukuoka.

- novembre : les dessins secrets des oiseaux de la liberté : Galerie Lyeuxcommuns ville de Tours.

décembre :  Galerie Présence Graphique ville de Monts " libres figurations " expo collective artistes de Touraine.

2016

- Mai/ juin/ 3 juillet 2016 résidence et exposition " Les anges nous sont tombé sur la tête" au symposium international d'art Contemporain de la méditerranée et du Moyen -Orient.  Maison d'art contemporain Breich/Asilah  Maroc.
  DU 22 septembre au 22 novembre 2016 : Exposition "les anges nous sont tombé sur la tête" l'Art pour la vie au Clos Martin , espace d'art Tours.   

 

>>>>>>>>>>